Les brèves de l'OGC Nice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les brèves de l'OGC Nice

Message par TomTomeke le Mer 12 Oct - 16:09

Nice: La promenade des gens (mal-)heureux?

http://www.lequipe.fr.uhnb.clonezone.link/nice

La saison dernière l’OGC Nice a été une des belles surprises de la saison, arriveront-il à confirmer leurs beaux résultats après le départ de leur coach Claude Puel ainsi que leur joueur phare Hatem Ben Arfa.

Ce club, situé dans une magnifique ville de la Côte d’Azur qui a toujours été plus connue pour sa promenade que pour ces exploits dans le plus connu des sports anglais, a gagné, l’année passée, un énorme pari en faisant revenir l’enfant prodigue Hatem dans son pays natal. Ce joueur, qui s’était perdu outre-manche, a retrouvé toutes ses sensations et a pu propulsé son nouveau club a une inespérée 4ème place. Cependant, alors qu’il rayonnait de nouveau, Ben Arfa en profita pour rejoindre la ville Lumière et laissa orphelin ces niçois, qui avaient déjà perdu leur père spirituel, Claude Puel, quelques jours plus tôt.

Mais, le président Jean-Pierre Rivière , qui a toujours plus d’un jeu dans son sac, lança deux nouveaux paris, tel un joueur invétéré qui rejoue sa mise après enfin avoir gagné, en engageant le sulfureux attaquant Mario Balotelli qui devra être encadré par le néophyte Tom Tomeke. Plusieurs experts du football français prophétisent, d’ores et déjà, le futur échec de cette équipe mais, ces deux recrues ne pourraient-ils pas être les nouveaux messies (ou Noë) évitant un naufrage annoncé ?

Si la réputation de Mario Balotelli, n’est quant à elle, malheureusement, plus à faire, celle du nouveau coach est proche du néant. Alors la question du, comment un inconnu pourra encadrer un joueur qui n’a pas pu être géré par les illustres Jose Mourinho, Roberto Mancini ou encore Antonio Conte, est légitime. Un ancien joueur moyen mais avec une mentalité exemplaire pourra sublimer un joueur exceptionnel mais avec une mentalité exécrable ? Beaucoup pense que la réussite de la saison de l’OGC Nice dépend principalement de la réponse à cette question.

Cependant, , la surmédiatisation d’Hatem Ben Arfa éclipse l’évolution éclair de joueurs comme Vincent Koziello, Jean-Mickaël Seri ou encore Yoan Cardinale qui devront, cette saison, confirmer les espoirs qui ont été mis en eux. Tout comme, la surmédiatisation du Calimero italien (cfr : Le t-shirt « Why Always Me »), cache l’arrivée de nombreux joueurs talentueux comme Dante Bonfim, Ricardo Pereira, Youness Belhanda, Paul Baysse et Dalbert.

La réelle difficulté pour Tom Tomeke ne sera donc pas de remplacer Hatem Ben Arfa ou de gérer Mario Balotelli mais, « simplement », de créer une harmonie d’équipe entre les jeunes joueurs révélés la saison passée et les nouveaux joueurs qui devront faire leurs preuves. Mais s’il arrive à faire évoluer ces joueurs vers un objectif commun, nous n’avons aucun doute concernant l’OGC Nice qui pourra devenir l’équipe surprise pour la deuxième saison d’affilée.

TomTomeke

Messages : 28
Date d'inscription : 06/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les brèves de l'OGC Nice

Message par TomTomeke le Mer 12 Oct - 16:13

OGC Nice : Conférence de presse

Le responsable de la communication vient de poster une vidéo sur le compte twitter du club niçois.
On y voit le coach, Tom Tomeke, assis à sa place habituelle lors des conférences de presses organisées après les matchs à domicile.  La seule différence avec les classiques réunions journalistiques d’après-match, c’est qu’il n’y a aucun journaliste dans la salle, enfin de vrais reporters, puisqu’ils sont remplacés par les joueurs du club qui s’étaient déguisés pour la peine.


Tom Tomeke : « Bonjours à tous et bienvenue »

Mathieu Bodmer : « Cette première victoire vous a-t-elle libérée après la défaite à domicile contre Rennes ? »

Tom Tomeke : « Bien sûr, qu’une victoire fait toujours plaisir mais on ne peut pas dire qu’elle nous a libérée.  On a toujours été confiant et la défaite de la semaine précédente nous n’a pas mis en doute surtout vu la tournure de ce match.  On avait pu ouvrir le score après seulement 7 minutes et, en seconde mi-temps, nous nous sommes reposés sur nos lauriers en pensant que la victoire était déjà acquise.  Finalement nous avons été rejoints et même dépassés dans les 20 dernières minutes.  Nous avons eu une leçon, à nous de la retenir. »

Dante : « Justement, ne pensez-vous pas que la leçon n’a toujours pas été apprise, puisqu’après 30 minutes, vous avez laissé la main à Angers qui a eu de belles occasions de revenir ? »

Tom Tomeke : « Il est vrai que, dans les 15 dernières minutes de ma première mi-temps, Angers a eu une ou deux occasions, dont un poteau, mais c’est aussi durant cette période que Mario double la marque.  Une équipe ne peut que rarement dominer de long en large un match, c’est pourquoi le football est un sport tant adulé. Mes joueurs ont fait le taf, on a gagné 0-3 et il faut maintenant qu’on se concentre sur le prochain match. »

Jean-Michaël Seri : « Le prochain match, parlons-en, que pensez-vous du LOSC, votre prochain adversaire ? »

Tom Tomeke : « Lille est une équipe qui se perd depuis leur titre et qui a du mal de retrouver de la constance.  Leur début de saison correspond à cette analyse en passant d’une victoire à l’extérieur contre le FC Metz à une défaite contre Dijon à la maison.  Je ne connais pas personnellement leur coach, j’ai juste appris qu’il a vécu une expérience tragique qui a dû mettre fin à sa carrière prématurément à l’âge de seulement 17 ans.  Sinon, leur effectif n’a pas réellement été chamboulé mais ils ont su faire venir un joueur exceptionnel pour le championnat de France, Paulinho.  Il faudra le tenir à l’œil, il pourra à tout moment sortir un atout de son pied qui fera tourner l’issue du match. »

Mauro Zarate : « Et chez vous, comment se sont intégrés les nouvelles recrues ? »

Tom Tomeke : « Beaucoup de vos collègues avaient soulignés, à juste titre cette fois, que l’équipe avait été fortement modifiée tant au niveau du staff que des joueurs.  Cependant, contrairement à ce qu’ils avaient prévus, les joueurs se sont superbement intégrés, les séances d’entraînement se passent vraiment bien, on travaille dans la sérénité et cela se répercute sur le terrain. »

Mario Balotelli : « On avait été sceptique concernant le recrutement du sulfureux Mario Balotelli, cependant, il nous a montré sur le terrain qu’on avait eu tort de ne pas avoir confiance en lui.  Comment cela se passe avec lui à l’entrainement ? »

Tom Tomeke : « Cela se passe vraiment bien, il est concentré, se donne toujours à 100% et son travail a été récompensé hier avec un doublé. S’il continue comme ça, il pourra même espérer finir meilleur buteur même si ce sont les résultats collectifs qui comptent pour lui.  Mais il faut vous avouer qu’on a un secret pour arriver à le gérer.  Nous avons engagé un coach spécial pour lui apprendre à mettre une chasuble.  Après plusieurs séances, il a pu totalement renouvelé son football et il va, maintenant, pouvoir faire parler ses exceptionnelles qualités footballistiques. »

Vincent Koziello : « Suite aux mauvais débuts d’équipes ayant été désignées comme favorites, pensez-vous pouvoir prétendre au titre ? »

Tom Tomeke : « Il est beaucoup trop tôt pour juger des équipes comme le PSG, Lyon et Monaco.  Ces équipes sont habituées à se situer dans le haut de classement malgré certains départs qui peuvent être plus compliqués.  Les machines ne sont pas encore rôdées mais on sait que, lorsque ce sera le cas, il sera dur de les stopper.  Cependant, si leur machine reste au ralenti on sera les premiers à en profiter.
Si vous n’avez plus de questions on peut arrêter la conférence et se rejoindre derrière où vous aurez quelques saucissons, fromages et bonnes trappistes en provenance directe de Belgique ! »

TomTomeke

Messages : 28
Date d'inscription : 06/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les brèves de l'OGC Nice

Message par TomTomeke le Mar 1 Nov - 14:57

Nice, le pays des enfants prodigues.

Les exploits du modeste club anglais surnommé The Foxes, ont éclipsé, la saison dernière, ceux du club du Gym qui a pu redevenir un grand de France porté par l’acrobate, Hatem Ben Arfa.  Tout cela fut rendu possible chez les aiglons grâce au vent de fraîcheur apporté par le nouveau président, Jean-Pierre Rivière, arrivé en 2011, qui, après avoir pris ses marques dans un monde qu’il ne connaissait guère, a pu laisser son empreinte en y imposant sa philosophie risquée mais gagnante.  L’arrivée d’investisseurs étrangers, n’a pas changé cette philosophie, elle lui a juste offert de nouvelles armes, financières cette fois.

Homme d’affaire accompli, la prise de risque lui est quotidienne et il a utilisé pleinement cette capacité dans la gestion de son club.  Après plusieurs saisons moyennes, voire décevantes, il a décidé de prendre les choses en main en tentant un gros coup de bluff, la signature d’Hatem Ben Arfa.  La saison suivante, ce fantasque joueur réussit à arrêter ces habituelles frasques pour redevenir le fantastique qu’il était.  Cette arrivée couplée à d’autres beaucoup plus modestes et à des jeunes qui se sont révélés, permirent alors à l’OGC Nice de devenir un grand de France en terminant au pied du podium derrière les habituelles Paris, Lyon et Monaco.  Malgré le départ de son sauveur, Mr Rivière resta imperturbable et décida de concocter à nouveau ce cocktail qui avait permis aux niçois de redécouvrir l’Europe, avec l’espérance secrète de découvrir les étoiles cette année.

Cette saison se sont, les Mario Balotelli, Dante, Mauro Zarate ou encore Mathew Ryan qui sont les indésirables ayant trouvé refuge dans le sud de la France.  Ces joueurs sont devenus rapidement incontournable dans le système de jeu du nouveau coach Tom Tomeke et font frémir n’importe quelles équipes françaises.  Ce jeune coach est aussi devenu rapidement un des emblèmes de la nouvelle direction.  Enormément décrié au début de la saison en raison de son inexpérience au plus haut niveau, il a déjà montré à plusieurs reprises sa faculté de gestion et son intelligence tactique, les résultats parlant d’eux-mêmes.

Interrogé par nos soins par rapport à la philosophie du président il nous a répondu que « Nice était la SPA du football international, qu’on y récupérait le chien qui venait de se prendre un bus en plein dans la tronche ou le chiot né avec un bout de patte en moins et que finalement on arrivait à les faire devenir des chiens de course primé à force de travail et de patience. » Il a aussi ajouté que « la réussite d’un club comme le nôtre est que l’importance n’est pas les noms que vous mettiez sur la feuille de match, qu’ils soient inconnus ou qu’on ait annoncé leur retraite anticipée, mais le travail effectué à l’entrainement ainsi que l’envie et le plaisir qu’on éprouve en étant sur le terrain » !

TomTomeke

Messages : 28
Date d'inscription : 06/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les brèves de l'OGC Nice

Message par TomTomeke le Lun 14 Nov - 21:51

Une nuit dans la peau du coach



« Vous avez fait le taf ce soir les gars, je suis fier de vous.  Vous êtes resté concentré jusqu’au bout et les consignes du début de match ont été respectées.  Vous saviez que ce match tenait très à cœur à nos supporters comme nos dirigeants et ce soir vous leur avez offert de quoi faire la fête.  Pour vous récompenser, demain matin le décrassage est annulé et on se retrouvera dans l’après-midi pour une session tactique.  Nous y règlerons ce qui n’a pas été aujourd’hui et nous y préparerons notre prochain déplacement à Guingamp.  A demain et en forme ! Car si nous avons gagné un match important aujourd’hui, il nous en reste encore bon nombre avant de pouvoir fêter quoique ce soit. »

Ce sont sur ces mots et avec le sentiment du travail accompli que je quitte le vestiaire prêt à rentrer chez moi me reposer, demain sera une nouvelle journée éprouvante.  Les supporters et journalistes ne se rendent que trop peu compte de l’énergie que j’investis dans mon métier, c’est un travail qui m’accapare 24 heures tous les jours.  Même quand je dors, il m’arrive de rêver de nouvelles tactiques, de nouveaux entraînements, de nouvelles manières de travailler pour réussir les objectifs définis, et même les surpasser.  On doit me prendre pour un fou, mais, je dirais plutôt passionné.

Le pire c’est que dès que mon équipe tournera un peu moins bien, je serai directement cité comme responsable, lorsqu’un bateau coule c’est la faute du capitaine qu’ils se disent.  Mais, lors de grandes tempêtes, même les plus grands navigateurs ont déjà perdu le cap.

« Bravo pour aujourd’hui, belle victoire, bon travail, j’espère que tu continueras comme ça. »  
Le président vient d’interrompre brusquement le cours de mes pensées, je ne pense pas avoir entendu tout ce qu’il vient de me dire mais je suis obligé de répondre à mon employeur temporaire. « Merci Prési ça fait plaisir » lui dis-je. « On va essayer de continuer comme ça et pourquoi pas atteindre la 1ère place cette année.  Le PSG ne semble plus aussi intouchable que les dernières années », continué-je.  « J’aime bien votre audace, venez donc fêter cette victoire au-dessus avec les sponsors » me réponds-il. « Ils seront heureux de rencontrer l’homme qui arrive à sublimer les qualités de ce groupe ».  Ne pouvant refuser sa proposition je le suis, silencieusement, jusque dans la salle où se sont réunis tous les mécènes du club. « Un verre de champagne ? », me propose-t-il.  « Une simple bière ça ira », lui réponds-je humblement.

Le président m’ayant enfin lâché, au milieu de ce troupeau de cols blancs, je peux enfin retrouver mes pensées.  Qu’est-ce que je fais ici ? Je n’ai jamais fait du football pour qu’une personne puisse m’exhiber devant ses compagnons de fortune.  Je ne suis qu’un nouveau jouet qu’un enfant se presse de montrer à ses copains avant de le laisser dépérir dans le coin de sa chambre lorsqu’il sera dépassé, ou pire, qui finira sur une brocante au milieu de vieux cd et de décorations aux goûts plus que douteux.  Je ne suis qu’un brol à la date d’expiration certaine mais inconnue bien que proche.

Je sens mon bras partir, que me veut-on encore ? Sûrement, un chef d’entreprise me demandant si je voudrais bien prendre une photo pour qu’il puisse l’encadrer et la déposer sur son bureau pour faire saliver ses employés en leur faisant croire qu’on se connait depuis des lustres ; qu’est-ce que je les hais !  « Est-ce que tu, … vous voulez bien prendre une photo avec moi s’il te plait ? » me demande si gentiment un enfant au maillot niçois décorés par plusieurs signatures.  « Ne dérange pas le monsieur », l’invective une personne qui doit être son père.  « Il doit être occupé et puis, pourquoi tu veux faire une photo avec lui, tu ne le connais même pas ? », persiste-il.  « Ce n’est rien, calmez-vous monsieur, votre fils ne me dérange absolument pas, il doit juste être fan de notre merveilleuse équipe qu’est l’OGC Nice.  Je ferais une photo avec plaisir », l’interrompé-je d’un air amusé, bien que scandalisé par la manière dont il traitait son fils.  Je discute un peu avec l’enfant dont j’apprends que le nom est Tom, en laissant le plus possible à l’écart son père qui me semble être le plus gros conn*rd de la soirée, et je prends plusieurs photos avec lui.  « Je te donne mon numéro de GSM et, si tu veux une fois venir participer à un entraînement de l’OGC Nice tu demanderas à ton papa pour qu’on s’arrange pour que je t’y amène, d’accord ? », lui proposé-je.  Je vois finalement repartir cet enfant, sûrement la seule personne innocente de cette soirée, des étoiles plein les yeux, avec son père ingrat et je suis content d’avoir pu, si facilement, contribuer à son bonheur.

Mr Rivère revient vers moi et me tend mon verre de bière à la main.  « Santé ! », me crie-t-il, heureux.  « C’est une première pour moi, une bière dans un verre à champagne, on ne voit ça qu’à Nice », lui réponds-je en rigolant.  « C’est pour ça que Nice est unique ! », conclut-il, fier de sa trouvaille.  Il prend ensuite le micro et demande à tout le monde de se taire, l’heure du discours, de ma présentation, de mon calvaire est arrivé.  « Je suis fier de vous présenter une personne très chère à mes yeux, celle en qui j’ai remis toute ma confiance et qui, pour l’instant, ne me donne que des satisfactions, l’entraineur de notre club tant aimé, Mr … Tomeke !!! » commence-t-il.  « Pour beaucoup d’entre vous, il vous était encore inconnu avant sa prise de fonction, beaucoup d’entre vous se sont posés des questions quant à sa nomination, beaucoup d’entre vous pensaient qu’il n’arriverait pas à atteindre les objectifs et qu’il allait nous décevoir, beaucoup d’entre vous pensait que je devenais fou en engageant comme entraineur une personne inexpérimentée.  Mais, une nouvelle fois, je vous ai prouvé que vous vous êtes trompé.  Mr Tomeke était la personne idéale à ce poste et les résultats de l’OGC Nice le démontre !  Il réussit pour l’instant un travail fabuleux et il m’a même confié qu’on pourrait être champion ! Vous vous imaginez ? L’OGC Nice champion dès cette saison ! Ce serait magnifique n’est-ce pas ? »

Son discours terminé, j’eu droit à de nombreuses serrages de mains et de banales conversations auprès de personnes inintéressantes.  Après une heure d’exposition mécènique, je prétextais une journée chargée à mon président pour pouvoir m’échapper de cette prison de verre.

TomTomeke

Messages : 28
Date d'inscription : 06/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les brèves de l'OGC Nice

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum